L'argent qui fait du bien
Contactez-nous01 83 62 38 72
Souscrire

Vous souhaitez vous lancer dans le monde de l’épargne mais vous êtes un peu perdu ? Pas de panique ! Il s’agit certes d’un sujet dense mais parfaitement accessible. Nous vous accompagnons dans votre démarche en vous proposant  des articles répondant à la question : qu’est-ce qu’une assurance vie ? 

Différences entre livret et assurance vie 

Vous connaissez le principe de l’épargne, un peu comme pour la tirelire que nous avions enfant, il s’agit de mettre de l’argent de côté.

Si vous êtes jeune adulte, vos parents ont certainement ouvert un livret à votre nom sur lequel ils ont placé de l’argent qui vous est destiné. Le livret permet des dépôts et des retraits, il s’avère très pratique pour mettre de l’argent de côté ou pour réapprovisionner votre compte-courant en cas de besoin ! Ces opérations sont totalement libres et sans frais. De plus, il vous offre une garantie sur le capital, ce qui signifie que la somme déposée ne peut pas diminuer.

Enfin, la banque étant censée faire fructifier votre argent, les livrets ont un taux d’intérêt qui engendrera une augmentation de la somme que vous avez déposée. Néanmoins, les taux ne sont pas très élevés, parfois carrément nuls, c’est un élément à prendre en considération.

Sur le court terme, le livret est donc très intéressant. Il s’agit d’une tirelire virtuelle sur laquelle vous pouvez agir librement, même si elle rapporte peu de plus-value, c’est à dire des gains. Cependant, en entrant dans la vie active et en ayant des revenus plus conséquents, il est possible que vous souhaitiez placer sur le long terme

Si vous souhaitez financer un projet plus ambitieux (achat d’une maison, études d’un enfant, préparer sa retraite) l’assurance vie est bien plus adaptée ! Nous allons comparer ces deux contrats d’épargne. 

L’assurance vie, pourquoi ?

A la différence du livret, l’assurance vie vous permet de connaître les fonds sur lesquels seront investis votre argent. Vous pouvez soit choisir les fonds vous-même, soit déléguer la gestion à votre conseiller qui vous fournira régulièrement des bulletins concernant la sélection et l’évolution des fonds. 

Qu’est-ce qu’un fonds ?

Les fonds sont créés par des sociétés de gestion. Ils correspondent à des unités de compte : ce sont des supports d’investissement. Via des unités de compte, vous investissez sur des marchés financiers de façon indirecte. Vous n’acquérez pas directement des actifs.  Ils peuvent correspondre à une thématique. A titre d’exemple, le fonds Novaxia R est un fonds immobilier, impliqué dans le recyclage de bureaux transformés en logements. 

L’argent placé est dans certains cas “emprunté” par la banque pour le placer sur ces fonds, et ainsi financer l’activité à laquelle ils sont rattachés. Ces fonds ont donc un impact sur la société. 

Il est probable que vous n’en ayez pas encore entendu parler puisque lorsque l’on détient un livret, on ne choisit pas ses fonds ! C’est la banque qui prend cette décision à notre place et fait preuve d’une certaine opacité. Choisir vos fonds peut vous permettre de donner du sens à votre épargne en soutenant un secteur précis. De ce fait, certains fonds ont obtenu des labels qui garantissent leur engagement au niveau environnemental ou sociétal. 

D’autre part, comme nous l’avons mentionné plus tôt, la performance des livrets est très basse. Avec une assurance vie, vous avez accès à un très large choix de fonds qui peuvent être de plusieurs natures. En effet, il existe des fonds de type action, obligation, immobilier…

Le risque

Ce large choix vous permet de prendre du risque. En finance, bénéfice rime souvent avec risque ! Selon le type de fonds, ce risque est plus ou moins important. Nous reviendrons très prochainement sur ce point. La valeur des fonds est variable : la valeur peut baisser, c’est pour cela qu’il faut être vigilant, mais elle peut également beaucoup augmenter ! 

  • D’autre part, il faut  noter qu’en cas de faillite de l’établissement bancaire il existe une garantie de dépôt jusqu’à 70 000 €.

Les plus-values

La fiscalité d’une assurance vie est intéressante.  Dans le cadre d’une assurance vie, l’argent est toujours disponible, il n’est pas bloqué. Cependant, si vous gardez votre assurance vie plus de 8 ans, la fiscalité est plus avantageuse. La première chose à savoir est que vous n’êtes pas imposé sur le montant que vous avez déposé mais uniquement sur les plus-values. 

Les plus-values, que nous pouvons aussi appeler les gains correspondent à la différence entre l’argent dont vous disposez à un certain moment et l’ensemble des versements effectués sur votre contrat d’assurance vie.

plus-value-assurance-vie

Lors d’un rachat partiel, la logique est la même. Si sur 100 €, j’ai une plus-value d’1 € sur laquelle je serai imposé, si je décide de retirer 50 € je serai alors imposé sur 0,50 €.

La fiscalité et les abattements

La fiscalité d’un contrat d’assurance vie n’est pas la même avant et après 8 ans. La pression fiscale, qui est donc le niveau d’imposition, va se composer de deux taxes :

  • Les prélèvements sociaux sont toujours au même taux, ils ne varient pas.
  • Le prélèvement forfaitaire varie en fonction de l’ancienneté du contrat.

Les abattements sont quant à eux des “cadeaux fiscaux”. Une partie de la plus-value ne sera pas imposée.

qu'est-ce-qu'une-assurance-vie-abattement-fiscalité

L’exemple de Matthieu

Rachat total après 8 ans

Prenons un exemple pour concrétiser ce que nous venons de voir.

  • Matthieu ouvre un contrat d’assurance vie avec 30 000 € le 1er août 2020. En 2021, il décide d’effectuer un versement complémentaire de 5 000 €. Son capital est donc de 35 000 €.
  • Au 1er août 2028, son solde est désormais de 42 000 €, soit 7 000 € de plus-value.

qu'est-ce-que-l'-assurance-vie-exemple

Passé 8 ans, Matthieu décide de faire un rachat total de son contrat.

  • Comme nous l’avons vu plus tôt, il va bénéficier d’un abattement de 4 600 € sur sa plus-value. On enlève donc cette somme au 7 000 € : le prélèvement forfaitaire de 7,5 % va donc s’appliquer sur les 2 400 € restants. Attention cependant ! Les prélèvements sociaux de 17,2 % s’appliquent sur l’ensemble de la plus-value.

qu'est-ce-que-l'-assurance-vie-calcul-matthieu-exemple-1

Matthieu récupèrera un montant net d’impôt de 40 606 €.

Rachat total avant 8 ans

Si Matthieu décide de retirer son argent plus tôt, la fiscalité sera différente.

  • Il n’y a pas d’abattement. L’intégralité des plus-values seront taxées à hauteur de 30% (12,8% de prélèvement forfaitaire ajouté au 17,2 % de prélèvements sociaux).

qu'est-ce-que-l'assurance-vie-matthieu-exemple-2

Dans ce cas, Matthieu récupèrera un montant net d’impôt de 39 900 €.

Assurance vie mais pas assurance décès !

Nombreux sont ceux à confondre l’assurance vie et l’assurance décès. Ce n’est cependant pas du tout le même type de contrat !

Dans le cadre d’une assurance décès, le souscripteur va cotiser mensuellement en échange de quoi la banque s’engage à verser une certaine somme aux bénéficiaires lors du décès.

L’assurance vie est, comme nous l’avons vu, bien différente. L’argent est liquide, ce qui veut dire qu’il est tout le temps accessible. Vous ne cotisez pas, vous mettez de côté de l’argent. La confusion vient du fait que dans une assurance vie, il est également possible de choisir un ou plusieurs bénéficiaires en cas de décès. Ces bénéficiaires peuvent être un membre de la famille, un ami, une association… 

La fiscalité est également avantageuse dans ce cas de succession. En effet, on bénéficie en général d’abattements assez importants. L’âge de 70 ans est ici crucial : les versements effectués avant et après 70 ans ne sont pas imposés de la même façon

L’assurance vie en bref

L’assurance vie est une enveloppe dans laquelle vous placez votre argent. Cette enveloppe est gérée par un assureur, qui va investir cet argent sur des fonds d’investissements ou des unités de compte clairement définies. En plaçant cet argent et selon les fonds, vous ferez fructifier votre épargne. De plus, vous pouvez faire bénéficier un ou plusieurs proches de votre assurance vie en cas de malheur. 

L’argent n’est pas bloqué. Vous pouvez le récupérer lorsque vous le désirez, cela s’appelle un “rachat”. Il peut être partiel ou total. Dans ce dernier cas, vous clôturez donc votre contrat. La durée recommandée est en général autour de 8 ans. En effet, au-delà de 8 ans la fiscalité est plus intéressante pour les gains en cas de rachat.  

Dans un article publié très prochainement, nous aborderons les aspects pratiques de l’assurance vie. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires sous cet article, nous y répondrons avec plaisir. 

Cet article vous a plu ? Retrouvez-la seconde partie en cliquant sur ce lien.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N’attendez plus
Donnez du sens à votre épargne dès aujourd’hui

Découvrir l’assurance vie éthique et responsable pour épargner autrement

Qu’est-ce qu’une assurance vie ? Comprendre pas à pas (1/2)

Temps de lecture : 6 min
0