L'argent qui fait du bien
Contactez-nous01 83 62 38 72
Souscrire

Le leader européen du vrac bio, Juste Bio, est fier d’inaugurer la première usine zéro déchet d’Europe. Franck Bonfils, le fondateur, s’offre un site unique de production à Carpentras, dans le Vaucluse. Cet investissement se chiffre à hauteur de 16 millions d’euros. Une belle preuve d’amour pour la planète à découvrir sans plus attendre !

Une philosophie adoptée depuis plusieurs années

Franck Bonfils est un ancien élève de Sciences Po Aix-en-Provence. Entre deux cours sur les bancs de cette école réputée, il a un passe-temps assez hors du commun. En effet, ce jeune étudiant grille des cacahuètes, dans sa kitchenette, pour les revendre aux cafés et aux restaurants de la ville. 

Cette envie, de mettre à l’honneur des produits en vrac, ne l’a pas quitté d’une semelle. Il est aujourd’hui le fondateur de la marque Juste Bio. Ou, autrement dit, le leader du marché du vrac en Europe. 

Il n’en est pas à sa première expérience, puisqu’en 2000 naissait son entreprise Un air d’ici. Sa marque, La Maison des Bistrots, a fini par atterrir sur les sachets de cacahuètes qui sont un peu son point de départ. Sa devise est la suivante “moins d’emballage, plus de produits sains”. Dans un monde qui se veut plus vert, nous pouvons dire qu’elle a parfaitement sa place. 

Diminuer le plastique avec la consommation en vrac

Neuf années après le lancement de sa première entreprise, Franck Bonfils décide de s’attaquer à un marché encore peu compétitif mais en pleine expansion : le bio. C’est donc en 2009 que la grande aventure Juste Bio est lancée. Une marque prometteuse, qui aujourd’hui porte ses fruits. Les produits, issus de l’agriculture biologique et vendus sans emballage, en font de lui le leader en Europe. 

Cet entrepreneur, toujours en quête de défi, a vite remarqué que la plupart des produits bio étaient vendus dans des emballages très polluants. Une véritable hérésie lorsque l’on souhaite communiquer sur des pratiques éthiques et respectueuses de l’environnement. Le plastique a été totalement abandonné au profit de la vente en vrac. Franck Bonfils n’hésite pas à souligner que “la vente en vrac nous permet d’économiser 300 tonnes de plastique par an”. 

Un véritable argument qui lui permet d’aller à la rencontre des géants de la grande distribution. Il leur expose le principe de sa marque et la gestion du mobilier relative à la vente de ses produits en vrac. Il s’avère convaincant puisqu’aujourd’hui Juste Bio et ses 140 références sont disponibles dans 6 000 points de vente en France mais aussi dans la zone Euro, à l’image de la Belgique, de la Suisse, du Luxembourg et même du Portugal. 

La création de la première usine zéro déchet

Franck Bonfils souhaite une maîtrise totale de sa filière vrac. Cette volonté s’inscrit dans la continuité de son engagement vers une consommation plus responsable et durable. Il ne manquait plus qu’une démarche environnementale à son attirail. 2020 est l’année de création de sa première usine zéro plastique, mais aussi la toute première en Europe. 

Ce créatif décide d’investir plus de 16 millions d’euros dans la construction d’un nouveau site de 10 000 m² à Carpentras, près d’Avignon. Cet emplacement est également l’adresse du siège social de Juste Bio et permet à 130 collaborateurs de travailler dans les meilleures conditions. Grâce à cette innovation, l’intégralité de la chaîne de production des produits Juste Bio est prise en charge.

C’est ce contrôle de A à Z qui donne des ailes à ce chef d’entreprise, très soucieux des conséquences de l’activité humaine sur l’environnement. Il en est désormais certain et peut le crier haut et fort “aucun emballage polluant n’est produit ici”. Et aucune action n’est laissée au hasard. Il explique que le marquage au laser des cartons d’emballage permet d’économiser deux millions d’étiquettes par an. Pour ce qui est du ruban adhésif, les 2 000 km utilisés chaque année sont remplacés par de simples points de colle. 

Une révolution verte bien en marche

La démarche éco-responsable et l’envie d’aller vers un monde zéro déchet passe par cette maîtrise intégrale de la filière vrac. Mais ce n’est jamais assez pour Franck Bonfils et sa green attitude. Juste Bio et Louis & P’tit Jules, sa nouvelle marque lancée également en 2020, tiennent à présenter les produits dans des sachets 100% biodégradables et compostables. La durée de vie n’en est pas pour autant amputée puisque les produits se conservent pendant 9 mois. 

Cependant, la Covid-19 est venue secouer ce petit fleuve tranquille. Nombreuses sont les enseignes à avoir condamné leurs rayons vrac, mesures sanitaires obligent. Vous vous en doutez, il en faut plus pour décourager le chef d’entreprise. Il s’interroge désormais sur de nouvelles recettes de produits ainsi qu’une nouvelle gamme qui porterait le nom symbolique de “Cocorico”. 

Pour lui, la pandémie est un tremplin afin de démocratiser encore davantage le vente en vrac, ainsi que la réduction des déchets. Dans le contexte actuel, le port du masque obligatoire crée des milliers de nouveaux déchets. Il faut les jeter constamment pour éviter la prolifération du virus. C’est le moment ou jamais de changer nos manières de consommer, en adoptant une consommation plus responsable et plus durable pour l’avenir de notre planète. Un joli combat qui n’est pas prêt de s’arrêter !

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N’attendez plus
Donnez du sens à votre épargne dès aujourd’hui

Découvrir l’assurance vie éthique et responsable pour épargner autrement

La première usine zéro déchet d’Europe se situe en France

Temps de lecture : 4 min
0