L'argent qui fait du bien
Contactez-nous01 83 62 38 72
Souscrire

A quoi mesure-t-on la performance d’une entreprise ? A ses performances financières pardi ! Cela est vrai, mais pourquoi ne pas ajouter une autre donnée ? Les performances extra-financières des entreprises sont un indicateur primordial pour connaître l’impact qu’elles ont sur la société. En ce sens, le gouvernement a lancé Impact, une plateforme mettant en avant les pratiques ESG… On vous dit tout sur cette innovation !

Le contexte politique et économique

La Directive CSRD : Corporate Sustainability Reporting Directive

La Commission Européenne a proposé un nouveau projet de directive visant à évaluer les bonnes pratiques ESG des entreprises

Les critères ESG signifient Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance. Ils permettent d’analyser et d’évaluer la prise en considération du développement durable et des enjeux environnementaux dans la stratégie des entreprises.

A titre d’exemple, ces enjeux peuvent être :

  • Environnementaux : les émissions de CO2, la consommation d’électricité, le recyclage des déchets.
  • Sociaux : la qualité du dialogue social, l’emploi des personnes handicapées, la formation des salariés.
  • De gouvernance : la transparence de la rémunération des dirigeants, la lutte contre la corruption, la féminisation des conseils d’administration.

D’ici 2023, cette directive à l’échelle européenne concernera les entreprises de plus de 250 salariés, soit 50 000 entreprises à travers l’Union Européenne. Ces dernières devront publier un reporting de ces performances. Ce nouveau projet n’implique ni sanction ni promotion : elle permet simplement une plus grande transparence qui pourrait cependant être décisive pour les consommateurs.

Accompagner les entreprises dans leur quête d’ESG : le but de la plateforme Impact

Il n’est néanmoins pas à la portée de tous d’évaluer en autonomie ses critères extra-financiers ! Comme nous le disions plus tôt, chaque lettre du sigle recouvre une thématique globale qui peut comprendre de nombreux points. Afin d’accompagner et d’encourager les entreprises dans cette démarche, cette plateforme gouvernementale a été créée. Elle propose un questionnaire à remplir et à partager publiquement pour rendre compte de ses données ESG.

Pour ce faire, la plateforme recense 41 indicateurs :

  • 14 concernant l’environnement
  • 23 en rapport avec les enjeux sociaux
  • 10 sur la gouvernance

Plateforme ESG

La plateforme bénéficie actuellement de 115 partenaires pionniers tels que Alstom, Camif ou encore Danone.

Pourquoi et comment participer à cette plateforme ESG ?

L’engagement des entreprises

Les consommateurs sont de plus en plus exigeants quant à la qualité de ce qu’ils achètent. Ainsi, la transparence pour une entreprise est à coup sûr un avantage. Les potentiels clients seront sensibles à une démarche claire en faveur de la société : savoir de quoi est faite son épargne, quelle est la provenance des produits, la façon dont ils ont été produits… L’honnêteté est un facteur décisionnaire !

Les entreprises ont donc l’opportunité de communiquer sur leurs pratiques ESG actuelles tout en cherchant à s’améliorer !

Un réel accompagnement

En s’auto-évaluant, les entreprises peuvent prendre conscience de leur impact.  Le site propose également un onglet intitulé “Je m’informe” afin d’aider les professionnels à verdir leurs pratiques. Cette section sera étoffée dans les prochains mois, elle comporte néanmoins deux sections : ressources et indicateurs.

Dans les ressources, on retrouve des sites institutionnels, associatifs ainsi que des outils d’autodiagnostics gratuits.

Proposer un nouvel indicateur

Nous le disions plus tôt, la plateforme recense 41 indicateurs. La plateforme propose cependant également de proposer un nouvel indicateur ou de valider ceux proposés par d’autres professionnels.

Parmi les propositions actuellement présentes sur le site, on retrouve en social une proposition concernant les contrats en alternance et en apprentissage. Il s’agirait ainsi de mesurer l’engagement d’une entreprise envers l’emploi des jeunes.

Du côté environnemental, l’entreprise CarbonScore propose un indicateur reflétant les émissions liées au numérique d’une entreprise et de ses collaborateurs.

Ces propositions permettent un dialogue entre les différentes entreprises engagées dans cette démarche.

Le Manifeste de la plateforme Impact

Adhérer aux valeurs de la plateforme

Emballez par le projet porté par la plateforme Impact ? Vous pouvez dès à présent signer le manifeste !

 

La mission de la plateforme se résume ainsi : on ne peut améliorer que ce qu’on peut mesurer et on ne peut faire valoir que ce qu’on peut donner à voir. Nous n’avons plus les mots pour prendre de grands engagements, nous n’avons plus le temps de perdre le temps : puisque nous agissons, montrons-le.
 Extrait du Manifeste

S’engager pour une plus grande transparence

De nombreux secteurs sont ainsi représentés :

  • Le monde des cosmétiques (L’Oréal, Mintaka, Clever Beauty, le Groupe Avril…)
  • L’alimentaire (Bio Culture, Charcuterie de Blavet, Danone…)
  • L’économie circulaire (Place2Swap…)
  • L’assurance (Maif…)
  • L’électronique (BackMarket…)
  • La comptabilité (Axis Experts Conseils…)
  • Les vêtements (Armor Lux…)

Et du côté du monde financier ?

On assiste depuis quelques temps à un véritable boum des fonds ESG. Les labellisations et certifications sont le fruit du travail d’agences de notation, qui analysent les données extra-financières des différents fonds.

Ces analyses peuvent être complétées par d’autres agences se basant sur des critères différents. C’est notamment la volonté de la société de services financiers UBS qui a sollicité les services de la start-up Deppscore afin de prendre en compte les 17 ODD (Objectifs de Développement Durable) établis par les Nations Unies. Le monde financier n’est ainsi pas en reste dans la démocratisation des pratiques durables !

Donnez du sens à vos placements

Notre avis sur cette plateforme ESG

Bien que récente, cette plateforme s’avère plus que prometteuse. En effet, nous partageons l’approche choisie par les initiateurs du projet : l’information est clé. 

De plus, une démarche bienveillante sera forcément plus efficace qu’un système désignatif et punitif. Il ne s’agit pas ici de pointer du doigt ou de diffamer des entreprises, mais bien de les encourager à opter pour une démarche qui sera non seulement bénéfique à la société mais aussi à leur modèle d’entreprise.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N’attendez plus
Donnez du sens à votre épargne dès aujourd’hui

Découvrir l’assurance vie éthique et responsable pour épargner autrement

Plateforme ESG : le gouvernement lance Impact pour sensibiliser les entreprises

Temps de lecture : 4 min
0