L'argent qui fait du bien
Contactez-nous01 83 62 38 72
Souscrire

Certains l’appellent “l’or bleu”, d’autres le “pétrole bleu”, depuis un certain temps le secteur de l’eau ne cesse de faire parler de lui ! En effet, les enjeux environnementaux et sociaux autour de l’eau sont en constante évolution. Investir dans l’eau, c’est donné du sens à son épargne.

Il ne faut pas oublier que l’eau n’est pas une ressource gratuite ou abondante. Cela a poussé de nombreuses sociétés de gestion à dédier des fonds d’investissement à cette problématique, y voyant de belles perspectives d’avenir…  

Pourquoi investir dans le secteur de l’eau ?

Tout simplement car l’eau est un élément essentiel à la vie pour tous les secteurs, toutes les communautés et tous les écosystèmes. La préservation de cette ressource précieuse est l’un des plus grands défis au monde. Un enjeu actuel mais également futur et qui ne cesse de grandir. 

Selon de nombreux professionnels, ce secteur offre une opportunité d’investissement pour les investisseurs à long terme. Les entreprises capables de fournir des solutions, à ce challenge mondial, sont susceptibles d’offrir des opportunités intéressantes au cours des décennies à venir.

Par ailleurs, cette thématique est d’autant plus attractive car elle est particulièrement vaste et permet de construire des portefeuilles diversifiés avec les services aux collectivités, les fournisseurs de pièces comme les pompes, les filtres ou encore le traitement des déchets.

Est-ce le bon moment pour investir dans “l’or bleu”?

La réponse est oui ! Voici les raisons qui nous font penser que le moment est opportun. 

Des besoins en constante croissance

D’ici à 2030, la demande mondiale en eau devrait croître de 40 %. A l’heure actuelle, l’écart entre la demande et l’offre ne cesse de se creuser. D’ici 10 ans seulement, la volonté mondiale d’eau douce pourrait dépasser l’offre.

De plus, l’urbanisation galopante et la hausse du niveau de vie font apparaître de nouveaux besoins de services liés à l’eau. A titre d’exemple, la création d’un jean demande 11 000 litres d’eau, ou encore la production d’un 1kg de bœuf consomme 15 000 litres. 

Des infrastructures vieillissantes

Il y a un réel besoin de revoir nos infrastructures, les fuites d’eau font perdre 46 milliards de litres d’eau traitée, chaque jour dans le monde.

Pour faire face à ce phénomène, au cours des 15 prochaines années, 7,5 milliards de dollars devraient être consacrés aux infrastructures de gestion de l’eau à l’échelle mondiale.

Un accès encore limité 

La pénurie d’eau est un problème endémique. La contamination de l’eau aggrave le problème de raréfaction de l’eau. En effet, 4,2 milliards de personnes n’ont pas accès à des installations sanitaires sûres. Il s’agit là d’un important problème de santé publique dans la mesure où 1,8 milliard de personnes boivent aujourd’hui de l’eau contaminée. 

La montée du réchauffement climatique 

Nous faisons face à une diminution de l’approvisionnement en eau en raison des changements climatiques, qui résultent de la variation des schémas des précipitations et d’évaporation (fortes sécheresses…). Ces conditions néfastes sont en partie causées par le réchauffement de la planète et le gaspillage des ressources dû à l’épuisement et à la pollution des sources d’eau souterraines.

D’ici 2025, 3,5 milliards de personnes pourraient vivre dans des régions en situation de stress hydrique. Selon des estimations, cela pourrait entraîner le déplacement de 700 millions de personnes d’ici 10 ans. 

Des puissances mondiales à l’action

Face à tous ces phénomènes, les réglementations devraient se durcir dans les années à venir.  De plus, les gouvernements, que ce soit en Asie, en Europe ou aux Etats-Unis, vont devoir consentir des investissements considérables pour garantir, à leurs populations, l’accès à l’eau. 

Nous nous attendons à ce que ces investissements croissent de l’ordre de 8% par an sur les 20 prochaines années, entre autres, à cause de la nécessité de disposer de normes d’hygiène draconiennes, mais aussi du réchauffement climatique.

Vous l’aurez compris, l’utilisation efficace des ressources en eau est un réel défi.

Comment puis-je investir dans l’eau ?

Au sein du contrat d’assurance vie ISR Ethic Vie, vous trouverez différents supports qui vous permettront d’investir dans cette thématique. En effet, certaines sociétés de gestion, qui ont développé leur gamme de fonds responsables, ont choisi de créer leur propre fonds dédié au secteur de l’eau. 

Nom Pictet Water BNP Paribas Aqua classic Natixis International Funds (Lux) I – Thematics Water  Fidelity – Sustainable Water & Waste Lyxor World Water
Code ISIN LU0104884860 FR0010668145 LU1951229035 LU1892829828 FR0010527275
Société de gestion Pictet Asset Management BNP Paribas AM Natixis Investment Fidelity Investment Lyxor Asset Management
Performance 2020* +3,56 % +7,65 % +4,31% +0,81% +7,89 %
Label ISR Oui  Oui Oui Non Oui

* Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

Ce marché de “l’économie bleue” donne accès à des entreprises qui offrent une plus forte croissance que l’ensemble des actions mondiales. Ces supports d’investissement s’appuient sur des valeurs à la fois cycliques et défensives, c’est-à-dire qui sont résilientes face à des phases de marché défavorables. 

Les valeurs en portefeuille couvrent l’ensemble des zones géographiques et des marchés finaux. Cependant, le secteur de l’eau reste volatile, ces fonds-là sont présentés à titre de diversification. 

Un investissement qui a du sens

Comment sont sélectionnées les sociétés ?

Outre leur thématique commune, les différents supports cités précédemment utilisent tous des critères extra-financiers de gestion socialement responsable (critères ESG). 

Les sociétés en portefeuille investissent dans l’ensemble de la chaîne de valeur de l’eau, qui comprend principalement trois secteurs : les infrastructures, le traitement et les services liés à l’eau. 

Des exemples de critères ESG

Au niveau environnemental

  • Apporter des solutions environnementales aux problèmes de l’accès à l’eau (purification, traitement, diagnostics)
  • Améliorer les processus de fabrication (ex : tuyaux, pompes, valves, robinets)
  • Veiller au traitement des déchets
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre 
  • Voir leur niveau d’efficacité énergétique
  • La sécurité environnementale des installations

A l’échelle sociale 

  • Veiller au respect du droit du travail au sein de l’entreprise et au sein de ses entreprises fournisseurs
  • Mise en place de mesures de protection prises pour la sécurité et la santé des employés
  • Améliorer les conditions d’accès à l’eau potable pour tous

Et par rapport à la gouvernance

  • Veiller à la transparence des structures de gouvernance
  • Regard de la composition et l’efficacité des instances de direction
  • Quelle est la nature et la structure du capital
  • Veiller au respect des droits des actionnaires minoritaires
  • la rémunération et les mesures d’incitation des dirigeants 
  • Regard de la réputation de la société, des pratiques comptables adoptées et de la lutte contre la corruption

Ces critères sont quelques exemples que les sociétés choisies doivent respecter. Chaque année, les entreprises sont réévaluées, le but est de les pousser à s’améliorer et poursuivre leurs engagements et de s’assurer de leur transparence. 

Quelques exemples des entreprises en portefeuille

La multinationale française, Veolia 

Veolia est le chef de file mondial des services collectifs et leader français. L’entreprise commercialise des services de gestion du cycle de l’eau, gestion et valorisation des déchets et gestion de l’énergie à une clientèle composée de collectivités locales et d’entreprises.

Elle s’est notamment engagée à fournir et maintenir des services essentiels à la santé et au développement humain. C’est pourquoi, parmi les 98 millions de personnes desservies en eau potable et les 67 millions d’habitants raccordés en assainissement grâce à ses installations, 4,17 millions bénéficient de dispositifs inclusifs pour accéder à ces services essentiels. Dans son programme Impact 2023, le Groupe s’est engagé à augmenter ce chiffre de 12 % en 4 ans.


Un pionnier et leader mondial dans son secteur 

Depuis plus de 50 ans, Advanced Drainage Systems est le principal fabricant de produits durables de haute qualité conçus pour vous fournir des solutions innovantes de gestion des eaux pluviales. Des tuyaux, des raccords, des chambres et des bassins, ils améliorent continuellement leurs produits pour faire progresser l’infrastructure mondiale de l’eau.

La durabilité est au cœur de leurs actions. Ils sont conscients de gérer une ressource précieuse à travers des produits innovants, utilisant une forte teneur en plastique recyclé.

Pourquoi cette thématique a-t-elle sa place dans Ethic Vie? 

Comme vu précédemment, le secteur de l’eau est au cœur de tous les plans environnementaux et enjeux sociétaux. Investir dans ce secteur est un investissement fort et durable.  

Ainsi, les fonds qui touchent au secteur de cette économie bleue possèdent souvent le label ISR (Investissement Socialement Responsable) et à minima prennent en compte les critères ESG pour sélectionner les entreprises en portefeuille. 

Plus généralement, cette thématique partage les convictions et les valeurs de la finance verte prônées par le placement Ethic Vie : participer à une prise de conscience générale pour agir face aux enjeux environnementaux et sociaux, lutter contre la pollution et le réchauffement climatique et réfléchir à de nouveaux modèles de vie. 

Ethic vie, assurance vie responsable, donne aussi accès à d’autres thématiques comme le bois, via le fonds Pictet Timber.

Enfin, certaines unités de compte investies dans l’eau sont des convictions portées par les profils de gestion du contrat Ethic vie comme le profil “Bien Vieillir” ou le profil “Enjeux d’Avenir”. 

Ethic Vie l'assurance vie 100% éthique

L’avis d’Ethic Vie 

La thématique de l’eau est un fort enjeu d’avenir et investir sur ces fonds thématiques est un investissement porteur de sens mais aussi de rentabilité future ! Les défis autour de la consommation de l’eau deviennent de plus en plus importants. D’une part, il faut faire face à un besoin croissant en eau, de l’autre, à des ressources d’eau douce qui deviennent de plus en plus limitées. 

Nous en arrivons donc au constat suivant : les entreprises qui sauront répondre à ces derniers ont un fort potentiel de croissance. 

De plus, les chiffres que nous avons pu évoquer sont tout de même inquiétants. Ainsi, investir dans l’économie bleue, c’est aider des entreprises qui font face à ces enjeux mondiaux : l’accès à l’eau potable pour tous, lutter contre la pollution de l’eau, renoncer à la raréfaction de cette ressource… A travers les fonds cités précédemment, vous participez à des défis de taille mondiale !

Nous vous rappelons que même si ce secteur est vaste, tant en termes d’activité principale des entreprises qu’au niveau de la situation géographique, un investissement dans le secteur de l’eau est à faire à titre de diversification de votre épargne.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N’attendez plus
Donnez du sens à votre épargne dès aujourd’hui

Découvrir l’assurance vie éthique et responsable pour épargner autrement

Investir dans l’eau : la ruée vers l’or bleu

Temps de lecture : 7 min
0