L'argent qui fait du bien
Contactez-nous01 83 62 38 72
Souscrire

Le 10 septembre 2020, les groupements forestiers d’investissement, de la société de gestion France Valley, ont obtenu le label Greenfin. Créé par le ministère de la Transition écologique, cette certification a pour but de garantir la qualité verte des fonds d’investissement, en tenant compte de leur transparence et de leurs pratiques durables. Cette avancée souligne qu’une finance verte est possible et que les épargnants peuvent investir de manière responsable tout en obtenant certains avantages fiscaux.

La forêt : le poumon de la planète

Quelle place occupent les massifs forestiers dans le monde ?

Aujourd’hui, les terres boisées représentent 30% de la surface de la planète. C’est une ressource essentielle dans la vie quotidienne de chaque individu. Nous nous en servons pour construire nos habitations, nous chauffer, nous nourrir et même pour nous relaxer. 

C’est aussi un réel moteur pour l’emploi car le secteur forestier englobe, à lui seul, plus de 10 millions d’employés. Le commerce du bois n’est pas en reste, au contraire, puisqu’il y occupe une place centrale.

La production annuelle mondiale de bois s’élève à 3,4 milliards de mètres cubes. Le continent européen couvre 5% de la surface forestière. Au regard du chiffre d’affaires, il détient la seconde place du marché.

Le marché forestier en France

En France, pendant un temps, le marché a été peu développé et s’est souvent montré déficitaire. Le fractionnement des propriétés qu’engendrait trop souvent le règlement des successions rendait leur exploitation peu pérenne. A ce titre, il était parfois plus facile pour les fournisseurs de s’approvisionner en Allemagne ou en Russie. Ils savaient que les exploitations forestières de ces pays étaient importantes, et qu’elles pouvaient fournir de grandes quantités de manière régulière.

Pour lutter contre ce phénomène et relancer le commerce français, le gouvernement a régulièrement instauré de nouvelles lois. La réglementation des forêts françaises ne date d’ailleurs pas d’hier, puisque sa première directive a vu le jour en 1219, sous l’égide de Philippe Auguste. Diverses mesures incitatives ont vu le jour plus récemment dans l’Histoire du pays : ces avantages fiscaux sont nés en 1958 (réduction de l’impôt sur le revenu et exonération partielle des droits de donation et succession). 

Donnez du sens à vos placements

L’investissement en forêt : enraciner son patrimoine 

Le groupement forestier, une solution d’acquisition simplifiée

Les Groupements Forestiers d’Investissement sont des sociétés civiles spécifiques. L’objectif de ces structures réside dans la création, l’aménagement et la conservation d’un ou de plusieurs massifs forestiers ou de surface à boiser. Les terrains à acquérir, qu’ils soient déjà plantés ou vierges, ne peuvent être d’une surface inférieure à 5 hectares. 

Un investisseur particulier aura tout à gagner à réaliser un investissement en parts de groupement forestiers ou de société d’épargne forestière. Outre l’accessibilité financière de ces structures, elles ont pour elles une gestion confiée à des professionnels, qui épargnera aux associés les problèmes locatifs courants (recherche et analyse des biens à acquérir, conduite de l’exploitation des actifs, gestion des ventes, etc.). Le GFI est donc un bon placement grâce, notamment, à un prix de part accessible : comptez sur 1.000-5.000€ en ticket d’entrée, là où une acquisition de forêt en direct pourra vous exposer à un engagement de l’ordre de plusieurs dizaines de milliers d’euros. 

Une gestion prise en charge par des professionnels

En tant que particulier, il n’est pas forcément aisé de s’occuper soi-même de la gestion d’une forêt. Cette tâche peut très vite devenir contraignante et onéreuse et les détenteurs laissent souvent leur projet à l’abandon. La société de gestion (agréée par l’AMF) détenant le groupement forestier sera pour les investisseurs un gage de la bonne exploitation des forêts acquises

En plus de cette délégation, les investisseurs bénéficient d’un avantage fiscal dont les conditions diffèrent considérablement de celles qui prévalent lors d’un achat direct de forêt. En effet, afin de valider ses avantages fiscaux, le propriétaire direct d’une forêt s’engage à s’en occuper durablement sur plus de 30 ans. Certains risques sont à appréhender si les normes de gestion ne sont pas respectées aussi longtemps que prévu. 

Au travers d’un Groupement Forestier d’Investissement en revanche, cette gestion durable sur plusieurs décennies relève de la responsabilité de la société de gestion. L’achat et la revente de part est libre et propre à l’investisseur : les sociétaires sont donc détachés de ces obligations et peuvent décider de se retirer en vendant leur parts à tout moment. Pour pérenniser leurs réductions d’impôt sur le revenu, ils devront cependant conserver leurs parts pendant 5 à 8 ans, selon le régime fiscal du groupement. 

Les avantages de l’investissement en GFI en trois points clés

La fiscalité

  • Plusieurs mesures de réduction d’impôt sur le revenu
  • Une exonération partielle ou totale à l’IFI
  • Un régime de succession / donation simplifié et allégé

Un outil de diversification du portefeuille

  • Un placement exceptionnel qui se veut responsable et assure une certaine sécurité
  • Des actifs tangibles, décorrélés des marchés financiers

Un placement gagnant

  • Tous les avantages d’un placement collectif sans les contraintes d’une gestion individuelle
  • Une valorisation des actifs sur le long-terme avec un potentiel de distribution

Zoom sur la fiscalité avantageuse des GFI

Quel gain en tant qu’investisseur ?

  • L’impôt sur le revenu

Lorsque vous souscrivez à un groupement forestier d’investissement, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sur le revenu de 25% du montant investi (pourcentage de réduction à 18% en temps normal, augmenté à 25% pour tous les placements réalisés avant le 31/12/2020). Cette réduction est soumise au plafonnement annuel des niches fiscale.

  • L’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI)

Les parts de GFI sont exonérées à 100% d’IFI (elles n’intègrent donc pas cette base taxable, bien que le placement soit de nature immobilière), sans limite de montant ou de durée de détention, et à la condition que l’associé détienne moins de 10% des parts ou des droits de vote du groupement en question. 

  • Les droits de succession

Les droits de transmission à titre gratuit (c’est-à-dire de succession et de donation) profitent également d’un abattement de 75%, sans limite de montant. Cet abattement s’applique sur la valeur des forêts détenues dans le groupement (à l’exclusion de sa trésorerie). En contrepartie de cet avantage fiscal, le GFI prend un engagement de gestion durable des forêts pendant 30 ans, avec la mise en place d’un PSG (Plan Simple de Gestion). 

  • Les plus-values 

La cession de parts de GFI relève du régime des plus-values immobilières des particuliers. Les plus-values en question sont donc exonérées d’impôt sur le revenu à compter de 22 ans de détention, et des prélèvements sociaux à compter de 30 ans.

Quelle est la durée de détention recommandée ?

Avant d’investir dans un GFI, il est primordial d’appréhender ce placement comme un investissement de moyen à long-terme. La durée minimale de conservation, pour pérenniser l’avantage à l’impôt sur le revenu évoqué plus haut sera de 5 ans ½. 

Nous conseillons à nos clients de conserver leurs parts entre 8 et 10 années. Ils bénéficient ainsi de la valorisation du fonds sur le long terme, de manière optimale, tout en profitant d’avantages fiscaux significatifs. 

A quel rendement puis-je prétendre en investissant dans un Groupement Forestier d’Investissement ?

Le rendement annuel potentiel auquel peut prétendre un investisseur est est estimé à 2% environ. Il est le fruit de deux natures de revenus :

  1. La valorisation des actifs forestiers détenus par le GFI dans le temps
  2. La distribution qui peut être décidée en Assemblée générale (produit de l’exploitation du bois et de certains revenus annexes tels que les droits de chasse). 

Les Groupements Forestiers d’Investissement sont des moyens éthiques et durables d’obtenir des avantages fiscaux et de diversifier son portefeuille. Ils rentrent dans le moule des produits financiers qui se veulent responsables, au même titre que notre contrat d’assurance vie Ethic Vie. 

Découvrez Ethic Vie

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N’attendez plus
Donnez du sens à votre épargne dès aujourd’hui

Découvrir l’assurance vie éthique et responsable pour épargner autrement

Investir dans une forêt grâce aux Groupements Forestiers d’Investissement

Temps de lecture : 6 min
0