L'argent qui fait du bien
Contactez-nous01 83 62 38 72
Souscrire

La finance responsable continue de faire sa place dans notre quotidien. Elle permet de mettre en valeur les enjeux mais aussi les acteurs d’une économie plus responsable et plus durable. Le secteur de la finance se rapproche, doucement mais sûrement, des thématiques actuelles qui sont représentées par les changements climatiques, la transition écologique ou encore les questions sociétales. Vous cherchez à devenir un acteur de cette finance responsable ? Découvrez les trois métiers les plus recherchés du domaine. 

La finance responsable : qu’est-ce que c’est ? 

Une vaste notion difficile à définir

La finance responsable est une notion assez large, composée de différents comportements financiers. L’objectif est d’obtenir une performance financière tout en ayant un impact environnemental, sociétal et social fort. Les deux critères ne peuvent être dissociés mais peuvent être mis en place aussi bien par les entreprises que par les particuliers.

Cette nouvelle forme financière est née suite à un besoin croissant de faire face à des enjeux sociétaux. Cela se traduit bien souvent par des actions diverses et accessibles au plus grand nombre. Par exemple, en tant que particulier, vous pouvez investir dans un contrat d’assurance vie comme Ethic Vie. Votre épargne a du sens car en plaçant votre argent, vous aidez des associations à vivre.

Découvrez Ethic Vie

Il est certain que l’investissement traditionnel est en pleine évolution. De grands changements sont à noter dans les moyens de placer son argent. Il est tout à fait possible que certains actionnaires poussent les entreprises à se soumettre aux exigences de la finance responsable. Par exemple, il se peut qu’ils demandent aux banques ne plus investir dans des activités nuisibles pour l’environnement. 

L’investissement Socialement Responsable (ISR)

L’Investissement Socialement Responsable est l’une des premières formes de la finance responsable. C’est un placement financier répondant à plusieurs critères qui, eux-mêmes, influent sur des décisions de placement et de gestion des portefeuilles. Les fonds portant le label ISR englobent le rendement économique et l’impact social et environnemental. 

Les fonds sont tous liés à des entreprises uniquement choisies pour leurs performances financières et respectant indéniablement les critères environnementaux et sociaux. Pour citer un exemple : certains secteurs se voient exclus car il ne sont pas conformes avec la politique et les valeurs, c’est le cas de l’industrie du tabac, de l’armement, du nucléaire… 

L’ISR se focalise sur des entreprises respectant des critères prédéfinis, sociaux, environnementaux et de gouvernance (ESG). C’est sur ces entreprises que les fonds d’investissement sont attribués. En faisant le choix d’investir dans ces derniers, l’épargnant participe à un engagement fort pour la planète et ses habitants.

La finance solidaire

La finance solidaire fait référence à la souscription de produits d’épargne dits solidaires. Ils permettent de faire le lien entre des épargnants qui ont envie de donner du sens à leur placement et les entreprises ou associations qui ont un intérêt majeur pour les enjeux sociaux et environnementaux. La rentabilité de ces produits financiers n’est plus au cœur des préoccupations, il s’agit plutôt de leur utilité sociale. 

Généralement, ils développent des actions permettant de lutter contre le chômage, agir en faveur des inégalités en tout genre, prôner le commerce équitable, l’agriculture biologique, les énergies renouvelables… 

L’épargne solidaire passe par différents moyens comme un livret d’épargne, un contrat d’assurance-vie, un Organisme de Placement Collectif (OPC), un compte-titre, un Groupement Forestier d’Investissement… En tant qu’épargnant, il est possible de faire le choix d’un versement, de tout ou d’une partie, de son rendement à un organisme actif dans le social et/ou l’environnement. Il est également possible d’investir dans des parts d’une entreprise solidaire.  

Travailler dans le monde la finance responsable

Il n’est alors pas surprenant de constater que le secteur de la finance responsable connaît une belle croissance aujourd’hui. Ce phénomène est notamment dû à l’intérêt des investisseurs, qu’ils soient particuliers ou institutionnels, pour les fonds ISR. En effet, chez les particuliers, le besoin de donner du sens à son épargne s’avère de plus en plus forte. 

Donnez du sens à vos placements

Néanmoins, une étude Ifop, datant de septembre 2020, a démontré que 92% des personnes possédant au moins un produit d’épargne, ne se sont jamais vues proposer de l’Investissement Socialement Responsable. Pourtant, elles sont 64% à penser que leur conseiller bancaire ou financier serait apte à les conseiller sur cet ISR. 

Ce manque d’équilibre se reflète sur le marché de l’emploi. Les entreprises expriment avoir besoin de s’entourer de professionnels qui ont une bonne expertise financière, tout en portant un intérêt à l’impact des produits de placement socialement responsables. Les recrutements dans le secteur de la finance responsable vont s’intensifier dans les banques, les assurances, les fonds d’investissement, les cabinets de conseils, les plateformes de financement participatif, les agences de communication extra-financière…   

Notre sélection de 3 métiers d’avenir

Le / La gestionnaire de fonds à impact

Le (ou la) gestionnaire de fonds à impact a pour mission principale d’utiliser des outils financiers dans l’optique de financer des projets à impact. Cette personne prend le rôle de conseil et mesure la rentabilité financière de ces projets. Elle se concentre également sur l’impact positif qui est généré socialement et pour l’environnement. 

Certaines compétences sont nécessaires pour prétendre à ce poste. Il faut bénéficier de connaissances sur les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance. De plus, il est essentiel de posséder un intérêt certain pour les marchés financiers et l’investissement d’impact. 

Les diplômes recommandés sont des bac+5 en finance, dotés d’une spécialisation en développement durable. Entre 7 et 10 années d’expérience, le (ou la) gestionnaire de fonds à impact peut prétendre à un salaire allant de 70 à 95 000 euros par an. 

L’analyste ESG

L’analyste ESG se charge de l’intégration des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance à des projets dont la gestion est dite “classique”. Il, ou elle, analyse et reporte les possibilités à l’ensemble des équipes de gestion. Enfin, il (ou elle) fait le lien entre les analystes financiers et extra financiers sur certains projets. 

Pour devenir analyste ESG, il est important de posséder une expertise solide en matière de critères ESG. Il faut également de bonnes connaissances des normes des différents standards internationaux sur l’environnement. 

C’est un métier qui peut servir de débouchés à des diplômés d’un bac+5 en école de commerce et qui disposent d’une spécialisation en RSE. Comme pour de nombreux métiers de la finance responsable, un double cursus finance et RSE est grandement apprécié. Après 4 à 5 années d’exercice, le salaire se situe entre 50 et 80 000 euros par année. 

Le / La chargé(e) de reporting intégré

Le (ou la) chargé(e) de reporting intégré est en charge du reporting financier et extra-financier d’une entreprise. Cette personne a pour rôle d’associer le reporting financier classique aux critères extra-financiers, que sont les ESG. 

Il est essentiel pour le ou la chargé(e) de reporting intégré d’avoir des bases complètes en finance d’entreprise, sur l’ISR et sur les critères ESG. De même que pour le gestionnaire de fonds à impact, un bac+ 5 en finance complété d’une spécialisation en développement durable est fortement apprécié. Pour la rémunération, au bout de 3/4 ans, le salarié peut prétendre à un salaire situé entre 40 et 60 000 euros à l’année. 

Vous l’aurez compris, les candidats ayant une double culture, à la fois financière et axée sur la responsabilité sociale en entreprise et en développement durable sont assez recherchés dans le domaine de la finance responsable. Toutefois, tout le monde peut avoir sa chance, du moment où vous montrez votre attrait pour un environnement meilleur et une éthique au quotidien.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N’attendez plus
Donnez du sens à votre épargne dès aujourd’hui

Découvrir l’assurance vie éthique et responsable pour épargner autrement

Finance responsable : Découvrez ces métiers qui ont la côte

Temps de lecture : 6 min
0