L'argent qui fait du bien
Contactez-nous01 83 62 38 72
Souscrire

Nous avons récemment eu le plaisir de découvrir la marque de cosmétiques NA&T STORY à Aix-en-Provence. Ces produits ont de nombreux atouts pour séduire : ils sont naturels, certifiés bio, concentrés en ingrédients actifs, fabriqués en France… et cerise sur le gâteau, la marque est 100% provençale ! Séduits par le concept, nous nous sommes entretenus avec Anne Farcy, la fondatrice de NA&T STORY.

Pouvez-vous nous présenter NA&T STORY ?

L’histoire de NA&T STORY

NA&T STORY est une petite entreprise de soins naturels certifiés bio, basée à Aix-en-Provence et créée en 2019. La marque est commercialisée dans des magasins bio et des instituts de beauté. Nous sommes actuellement en plein développement, il s’agit encore d’une petite entreprise. 

J’ai aujourd’hui une cinquantaine de clients. Nous commercialisons pour l’instant une gamme visage dont le but est le suivant : proposer des produits hautement qualitatifs à des prix accessibles. 

La qualité au cœur de la formulation des produits

En effet, nos produits ont une certification et leurs compositions ont un atout très rare : les formulations sont sans eau. Quelques produits en contiennent encore mais très peu, en revanche la charte de formulation est très exigeante. On ne met pas d’eau afin de n’avoir que des ingrédients actifs dans nos formules. Une phase aqueuse étant nécessaire dans une formule cosmétique, on remplace ce liquide par des ingrédients tels que le jus d’aloe vera, des hydrolats… Cela permet de ne pas avoir une base inerte mais une plus forte concentration d’ingrédients actifs. 

 

cosmétiques aix-en-provence

Source : NA&T STORY

D’autre part, tous les ingrédients sont de première qualité, que ce soit les hydrolats, les huiles vierges… Nous n’utilisons aucune huile bas de gamme, mais privilégions des huiles précieuses comme celle de rose musquée, d’argan ou d’avocat. 

Nous allions donc des composants nobles à la biotechnologie végétale. On rentre ici dans la chimie verte, ce qui veut dire que l’on va ajouter à nos formules des éléments issus de laboratoires français de biotechnologie végétale pour les booster. C’est par exemple le cas de l’acide hyaluronique, l’extrait de fleur d’hibiscus, qui sont des actifs extraits des plantes de façon totalement écologique. Il n’y a pas d’intrants chimiques.

Des produits bios et accessibles 

Le fait de formuler avec un label bio implique une façon spéciale de procéder : il y a toute une charte de formulation, un cahier des charges à respecter… Par exemple, lorsque les cuves sont nettoyées, on ne peut utiliser que des produits naturels. Les formules sont ainsi naturelles, qualitatives et biodégradables. 

C’est pour moi un gage de qualité primordial que l’honnêteté des produits : de bons ingrédients, une bonne concentration… On ne vend pas de l’eau ! Il était également important pour moi de proposer de la qualité sans que cela soit un luxe inaccessible. 

Comment vous est venue l’idée de ce projet ? Êtes-vous vous-même issue du monde des cosmétiques ?

Une reconversion professionnelle motivée par la passion

Il s’agit de l’histoire d’une reconversion professionnelle ! J’étais dans un autre secteur, j’éprouvais le besoin de m’épanouir davantage dans mon travail. Pour moi le travail est quelque chose d’important, j’avais déjà eu des expériences professionnelles et je souhaitais m’épanouir plus. Je voulais exercer une profession avec une multitude de tâches différentes. 

L’élément déclencheur : une heureuse rencontre entre la France et le Vietnam ! 

J’avais aussi envie de créer : concevoir des produits en lien avec la nature et avec la qualité française. Je me suis tournée vers la cosmétique grâce à une opportunité. J’ai commencé par l’export au Vietnam, cela a été un élément déclencheur. Lorsque j’ai commencé à réfléchir à ce projet, j’ai réalisé une enquête journalistique dans la région, sur la filière de la cosmétique en Provence. 

Cet article a été publié dans un webzine appelé “Made in Marseille” puis diffusé. Grâce à cela, et à mes liens forts avec le Vietnam, j’ai eu une première cliente et ce projet a pu se concrétiser. Ça a véritablement été l’élément déclencheur. 

Promouvoir le local 

J’ai également tout de suite amorcé la prospection commerciale dans les magasins bios en Provence. Je souhaitais que mes produits en rejoignent d’autres avec une certaine éthique. De plus, ces enseignes sont souvent gérées par des personnes accueillantes qui ont plaisir à aider les petites entreprises locales. Aujourd’hui nous travaillons également avec des instituts de beauté, essentiellement en Provence. 

Il y a donc un fort ancrage provençal, pourquoi avoir choisi cette région ?

Un attachement personnel 

La Provence, j’y suis née, étant marseillaise ! Aujourd’hui j’habite à Aix-en-Provence, c’était pour moi une évidence que de mettre en avant cette région. Il y a évidemment un aspect marketing, la Provence ayant une excellente réputation grâce à tous ces trésors naturels. 

Des produits également venus d’ailleurs

Certains produits viennent aussi d’ailleurs : du Maroc, d’Andalousie, d’Afrique… Ces produits répondent toujours à une démarche éthique. On sélectionne des fournisseurs qui ont une démarche responsable avec un aspect écologique comme humain

Depuis peu je travaille avec la Roumanie, la Belgique en plus du Vietnam. Ce sont des petites exportations, mais c’est un début ! 

Notez-vous un engouement particulier pour les produits naturels ?

Oui bien sûr ! Je fais régulièrement des animations dans des magasins spécifiques, effectivement, les clients sont déjà sensibles à cela. Mais le côté local et biologique plaît, c’est indéniable. Je le vois aussi avec la prospection commerciale que j’effectue auprès des instituts de beauté. C’est un atout aujourd’hui. Il est important de s’implanter localement ! Ce n’est pas évident car c’est un secteur extrêmement concurrentiel. Mais, en même temps, il n’est pas impossible de se faire sa place. 

Quelles sont les difficultés auxquelles vous avez été confrontée ?

Il y a eu beaucoup d’obstacles, il y en a encore aujourd’hui. Trouver un laboratoire de fabrication qui réponde à certains critères, créer un nom de marque, aboutir à la bonne formule après de multiples essais, conquérir des clients… Beaucoup de choses sont compliquées ! 

En parlant de la marque, pouvez-vous nous expliquer d’où vient ce nom original ?

Justement, c’est l’histoire de la marque ! Cela rejoint cet aparté vietnamien mentionné plus haut. Je me suis dit que le nom de la marque évoquerait l’histoire de sa naissance. Cette rencontre avec le Vietnam en fait partie. Le nom se prononce “Nat” [nat], ce qui veut à la fois dire “naturel”, Anne, mon prénom, et Thơm, du prénom de cette Vietnamienne. Le nom de la marque signifie donc littéralement “L’histoire naturelle d’Anne et de Tho’m”. 

Quels sont vos projets futurs ?

Nous sortons une nouvelle crème pour septembre, en effet il est important de proposer régulièrement des nouveautés ! J’aimerais également développer mon travail avec les instituts de beauté, c’est-à-dire proposer une offre complète “soins et protocoles de soin”. Et bien sûr le développement commercial et la communication. 

Notre avis sur cette marque

NA&T STORY est donc l’histoire d’une belle reconversion professionnelle qui met en avant l’entrepreneuriat et la production locale. La composition des produits est véritablement intéressante et la texture très agréable. Vous l’aurez compris, chez Ethic Vie, nous avons été séduits (enfin, surtout séduites !) par cette marque et nous sommes heureux de vous la présenter ! 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N’attendez plus
Donnez du sens à votre épargne dès aujourd’hui

Découvrir l’assurance vie éthique et responsable pour épargner autrement

Entretien avec la fondatrice de NA&T STORY, marque de cosmétiques naturels venus d’Aix-en-Provence

Temps de lecture : 5 min
0