L'argent qui fait du bien
Contactez-nous01 83 62 38 72
Souscrire

Dans un précédent article, nous revenions sur ce qu’est ou n’est pas l’assurance vie et ses différences avec d’autres produits financiers (tels que le livret bancaire ou l’assurance décès). Nous espérons que cette première partie vous a éclairé et vous a donné envie d’en savoir plus ! A présent, nous allons revenir concrètement sur les données à prendre en compte avant d’ouvrir une assurance vie, les différents fonds et les types de gestion qui peuvent vous être proposés. Notre but est de répondre à la question suivante : Comment fonctionne l’assurance vie ?

Avant toute chose…

Avant d’entreprendre une quelconque démarche, il est important de faire le point sur votre situation. Quelle est votre situation familiale ? Professionnelle ? Quelles sont vos charges actuelles ? D’autre part, à quel but destinez-vous cet argent ? Si vous souhaitez financer un projet, de combien d’argent aurez-vous besoin ? A quelle échéance ?

Toutes ces questions sont cruciales pour épargner de la bonne manière. En effet, vous devez vous attendre à placer une somme d’argent sur le moyen ou long terme. 

Enfin, êtes-vous prêt à prendre des risques ? Nous l’avons vu, il est aujourd’hui extrêmement difficile de bénéficier d’une épargne qui soit à la fois rémunératrice, sécurisée, et disponible. Selon la somme dont vous disposez vous pouvez décider d’opter pour un niveau de risque plus ou moins important. Le risque va alors dépendre de la composition de votre assurance vie. 

Il existe par exemple des simulateurs en ligne pour vous aider à vous faire une idée !

Que met-on dans une assurance vie ?

L’assurance-vie vous permet de choisir les supports dans lesquels votre argent sera investi. Il en existe de plusieurs natures :

  • Les fonds en euros, dit support à capital garanti
  • Les unités de compte (UC) comme les SICAV, OPCVM, SCPI ou ETF par exemple. Tous ces termes sont explicités dans notre lexique.

Fonds en euros

Le fonds en euros est considéré comme étant le plus sécurisé. Le risque est très faible : le fonds en euros est majoritairement investi dans des emprunts d’Etat (d’où la sécurité). Néanmoins, son rendement est aujourd’hui faible, et tend à diminuer d’année en année. Le capital est généralement totalement garanti ou partiellement si on déduit les frais de gestion annuels.

Les unités de compte

Les Unités de Compte (UC) sont, quant à elles, plus risquées, puisque par définition elles n’offrent aucune garantie du capital. Vous pouvez néanmoins investir sur des supports très diversifiés : des actions, de l’immobilier, des obligations… Les perspectives de rendement seront plus élevées.

assurance-vie-fonds

Il s’agit ensuite pour vous de choisir la répartition entre fonds en euros et unités de compte, c’est à dire entre plus ou moins de risque. Il existe des “profils” prédéfinis pour vous aider, du plus prudent au plus dynamique. Pour sa partie en unités de compte, le rendement de votre placement va dépendre des marchés auxquels les fonds choisis sont exposés. 

Dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie, nous vous conseillons de ne pas paniquer en cas de baisse, et ne pas sur-réagir en cas de hausse : les marchés fluctuent, et c’est sur le moyen terme au moins que la qualité des fonds s’apprécie.

Le niveau de risque des fonds vous sera transmis, il s’agit en effet d’une mention obligatoire.

 Par exemple :

échelle_de_risque_1

Vous pouvez modifier à tout moment la répartition de votre épargne (veillez dans ce cas aux frais d’arbitrage de votre contrat : mieux vaut un contrat sans frais d’arbitrage afin de pouvoir faire varier la répartition de votre argent sans contraintes ni pénalités). 

Ouvrir un contrat

La gestion

Après avoir fait le bilan de votre situation et vous être bien renseigné sur l’assurance vie qui vous intéresse, vous pouvez ouvrir un contrat. Vous devrez verser une première somme qui correspondra au versement initial nécessaire à l’ouverture, puis vous pourrez choisir de l’alimenter régulièrement ou ponctuellement. 

N’oubliez pas de désigner vos bénéficiaires dans votre clause bénéficiaire. Sachez que vous avez le loisir de désigner le ou les bénéficiaires de votre choix (y compris des associations), sans aucune contrainte. Gardez par ailleurs en tête que vous avez le droit de modifier votre clause bénéficiaire à tout moment : pratique en cas de changement dans votre vie, comme un mariage, la naissance d’un enfant ou un divorce. 

Il existe ensuite deux types de gestion pour votre assurance vie. La gestion libre ou bien la gestion déléguée / sous mandat :

  • La gestion libre. Dans ce premier cas, c’est vous qui gérez votre épargne. Vous choisissez vous-même les supports à investir. Vous n’aurez donc pas de frais supplémentaires de gestion à payer, cependant il vous faudra faire preuve d’une certaine vigilance : rentabilité des fonds, évolution de votre contrat, état de la bourse… C’est vous le chef !
  • La gestion déléguée. Dans le second cas, vous déléguez la gestion à un assureur ou à une société spécialisée qui peut vous guider en vous proposant un profil ou bien prendre la main sur votre investissement. Vous payez des frais de gestion puisque vous recourez alors aux services d’un professionnel. Cette gestion concerne les unités de compte. Elle peut être dite “de conviction” si elle suit une thématique, ou bien dite “profilée” si elle suit le profil de risque de l’investisseur.

Vous serez ensuite informé annuellement sur la valeur de votre épargne, le rendement des fonds en euros et la performance des unités de compte choisies.

Les frais

Pensez à vérifier les frais. Ils peuvent être de plusieurs types : les frais de versements, d’arbitrage, d’entrée, de sortie… et varient d’un contrat à un autre. C’est un point très important ! 

En conclusion…

L’assurance vie est un produit ouvert à tous. Il est extrêmement intéressant si vous souhaitez financer un projet sur le long terme. Vous épargnez tout en sachant que l’argent reste “liquide”, ce qui veut dire que vous pouvez le récupérer à tout moment par le biais d’un rachat partiel ou total. Ce placement offre donc une grande souplesse.  

Vous avez la possibilité de constituer librement votre épargne en choisissant vos fonds. Enfin, l’épargne sera plus ou moins risquée selon votre profil. 

Nous espérons que cet article vous a permis de comprendre comment fonctionne une assurance vie ! Si un doute subsiste, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire. 

Si vous désirez en savoir plus sur le contrat d’assurance vie Ethic Vie :

Donnez du sens à vos placements

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N’attendez plus
Donnez du sens à votre épargne dès aujourd’hui

Découvrir l’assurance vie éthique et responsable pour épargner autrement

Qu’est-ce qu’une assurance vie ? Comprendre pas à pas (2/2)

Temps de lecture : 5 min
0