L'argent qui fait du bien
Contactez-nous01 83 62 38 72
Souscrire

Un CAC 40 plus vert 

Le groupe Euronext lance un nouvel indice boursier : le CAC 40 ESG. Le sigle “ESG”, Environnement Social Gouvernance, désigne pour les entreprises un ensemble de critères extra-financiers se rapportant à l’écologie, au droit du travail et à la gouvernance. Fort est de constater que le contexte de crise sanitaire comme l’intérêt croissant porté aux questions environnementales et sociales favorisent ces initiatives. On constate de plus que les fonds ISR présentent un couple rendement risque aussi bon que celui des fonds ordinaires. 

 

 

Associé à Vigeo Eiris, agence de notation sociale et environnementale internationale, Euronext a composé ce nouvel indice comprenant les 40 entreprises françaises ayant les meilleures pratiques sociales et environnementales. En se basant sur le CAC Large 60 (indice boursier regroupant les entreprises du CAC 40 et du CAC Next 20) Euronext a établi un ensemble de critères provenant non seulement du label ISR créé par le Ministère de l’Economie et des Finances mais également sur le Pacte Mondial des Nations Unies ou Global Compact.

 

Source : https://www.globalcompact-france.org/p-28-les-10-principes

 

C’est sur ces critères que certaines entreprises peuvent être éliminées de cet indice, notamment lorsque l’activité principale de l’entreprise s’avère être controversée : énergies fossiles, armes, tabac… 

A ce premier écrémage s’ajoute la notation pensée par Vigeo Eiris et se présentant sous forme d’un score sur cent en fonction d’une quarantaine de critères. Cette méthodologie s’appuie donc sur deux principes : l’exclusion d’entreprises dont les activités sont jugées controversées et la promotion (best in class) de celles adoptant des pratiques respectueuses des critères ESG.

Un club très privé

Conformément à ce principe de sélection, plusieurs entreprises pourtant présentes au CAC 40 n’ont pas été retenues pour ce nouvel indice. C’est le cas de neuf d’entre elles : 

  • Airbus 
  • Alstom 
  • ArcelorMittal 
  • Dassault-Systèmes 
  • EssilorLuxottica 
  • Hermès 
  • Saint-Gobain 
  • Thales 
  • Total

Certains observateurs ont exprimé de la perplexité face à la présence comme à l’absence d’acteurs. C’est notamment la présence de Vinci qui suscite l’étonnement, l’entreprise étant actuellement dans la tourmente en raison de la polémique au Qatar. A l’inverse, des entreprises ayant mis en place des solutions durables comme Saint-Gobain (construction de logements bioclimatiques moins énergivores) ou Dassault (développement de carburant d’aviation écoresponsable à faible émission de carbone) se voient écartés de l’indice. 

Cette sélection traduit donc le caractère non-exhaustif des critères retenus par Euronext et Vigeo Eiris : si Dassault n’a pas été retenu pour composer le CAC 40 ESG, le groupe fait partie de l’indice Clean 200 de Corporate Knights. Le dialogue reste cependant ouvert entre les entreprises et l’agence de notation, l’indice étant réévalué tous les trois mois

Les neufs entreprises ayant pris leur place et ne faisant de leur côté pas ou plus partie du CAC 40 sont : 

  • Accor
  • Arkema
  • EDF
  • Gecina
  • Klépierre
  • Sodexo
  • Solvay
  • Suez
  • Valeo

Fonctionnement sur le marché financier

Cet indice de référence permet ainsi aux investisseurs de mesurer l’impact environnemental et social des entreprises et de connaître sa tendance boursière. 

La composition de l’indice CAC 40 ESG sera réévaluée de façon trimestrielle par le comité scientifique d’Euronext en prenant en compte deux critères : la taille du capital flottant (ce qui correspond au nombre d’actions échangeables sur le marché boursier) et le nombre d’échanges enregistrés sur les titres (nombre de titres échangés sur une période donnée).

Si le but de cet indice est de permettre aux investisseurs particuliers comme institutionnels d’orienter leurs fonds vers des entreprises ayant un profil durable, des entreprises émettrices d’ETF ou fonds indiciels (produit financier dont la valeur suit celle d’un indice boursier)  telles qu’Amundi, BNP Paribas AM ou Lyxor ont également communiqué un vif intérêt pour ce nouvel indice et ont décidé de créer des produits ESG grand public. L’indice permet en effet de rendre éligible au label ISR les fonds indiciels qui s’en réclameraient.

Des perspectives d’avenir enthousiasmantes

L’indice CAC 40 ESG a vu le jour dans un contexte de forte demande de la part des actionnaires, de grands clients institutionnels et de gestionnaires d’actifs : à la fin de l’année 2019 l’encours sur les fonds ESG enregistrait une hausse de 21% par rapport à 2018 selon l’AGF (Association Française de la Gestion Financière). Cet outil clair et pertinent permet désormais aux investisseurs d’être redirigés vers des entreprises poursuivant un objectif de modèle responsable. 

Cette démarche s’inscrit dans un mouvement global touchant de nombreux aspects de la vie quotidienne et également la finance. Ainsi, les acteurs privés comme publics semblent s’intéresser de plus en plus à l’impact de leur choix et de leurs activités et valorisent les initiatives qui vont au-delà de la performance et qui prennent aussi en compte ses externalités.

Chez Ethic Vie, nous nous réjouissons de la création de ce nouvel indice qui porte les valeurs qui nous sont chères. Il serait ainsi parfaitement envisageable pour nous d’intégrer ces nouveaux fonds à notre offre.

Donnez du sens à vos placements

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N’attendez plus
Donnez du sens à votre épargne dès aujourd’hui

Découvrir l’assurance vie éthique et responsable pour épargner autrement

Euronext crée un nouvel indice boursier plus responsable : le CAC 40 ESG

Temps de lecture : 4 min
0