L'argent qui fait du bien
Contactez-nous01 83 62 38 72
Souscrire

Vous avez forcément entendu parler du Bitcoin. Créée en 2009, cette monnaie virtuelle connaît un vif succès auprès d’une communauté d’épargnants et est depuis l’objet d’une attention toute particulière des médias. Il y a les adeptes, mais également les détracteurs ! Bien souvent, c’est au niveau de l’écologie que les critiques sont faites. 

Le cours du Bitcoin a récemment fait une chute vertigineuse, notamment en raison des décisions prises par Elon Musk et par les autorités chinoises. Musk a en effet annoncé que le Bitcoin comme d’autres crypto-monnaies, ne seraient plus acceptées pour acheter des véhicules Tesla. La Chine a, pour sa part, interdit aux institutions financières chinoises de proposer à leurs clients des services en rapport avec les cryptomonnaies, arguant que celles-ci sont de fausses monnaies. 

Si ce ralentissement est réellement surprenant, c’est l’occasion pour les investisseurs comme pour les néophytes de se pencher sur cette monnaie. Alors le bitcoin est-il éthique ?

Le Bitcoin, c’est quoi déjà ?

Le principe 

Par virtuelles ou numériques, on entend que ces monnaies ne sont pas matérialisées par des pièces ou des billets. Cette monnaie est créée par des algorithmes informatiques, comme la monnaie classique est elle créée par des banques. 

Ces monnaies sont décentralisées : il n’y a pas d’intermédiaire, comme la banque, pour gérer les comptes. Ainsi, un détenteur de crypto-monnaies gère lui-même son compte. Ce compte permet de recevoir et d’envoyer de la crypto-monnaie grâce à deux éléments : un numéro de compte et une clé privée, une sorte de sceau numérique. 

La crypto-monnaie s’échange de pair à pair (P2P), sans l’intermédiaire d’une banque ou d’un établissement de contrôle. 

Comment l’obtenir ?

La crypto-monnaie s’obtient de trois façons :

  • Pratiquer le minage
  • Être payé en crypto-monnaie 
  • Acheter de la crypto-monnaie

Pour comprendre ce qu’est le minage, il faut comprendre un fonctionnement spécifique à la crypto-monnaie. Il y a en effet un lien entre la sécurisation des transactions et la création de monnaie. Le rôle des mineurs est de sécuriser les comptes. Ils sont rémunérés en crypto-monnaies. 

Le minage nécessite d’avoir des appareils qui réalisent des calculs informatiques extrêmement poussés. Être mineur requiert donc d’investir dans du matériel mais également de payer des factures d’énergie importantes

L’importance de la technologie de la Blockchain 

La Blockchain est considérée comme une technologie révolutionnaire : il s’agit d’une technologie de stockage et de transmission d’informations sans organe de contrôle. Son nom signifie littéralement “chaîne de blocs”, et pour cause, les informations transmises par les utilisateurs vont être vérifiées puis groupées dans des blocs. 

C’est la Blockchain qui permet l’absence d’intermédiaires.

écologie-monnaie

Processus de paiement : traditionnel contre Bitcoin

Le système de paiement traditionnel requiert un intermédiaire tiers qui facture d’importants frais… tandis que le paiement “machine à machine” utilisé dans le protocole du Bitcoin permet un paiement direct entre deux individus, ainsi que des supports de micropaiements.

La Blockchain se sert donc des autres membres du réseau pour vérifier et valider les transactions. Elle peut être comparée à un livre de compte public : tous les membres de la chaîne peuvent écrire dedans. C’est l’historique de toutes les transactions. 

Les critiques sur le Bitcoin en rapport avec l’écologie

Les conséquences du minage

Les critiques émises à l’encontre du Bitcoin sont souvent en lien avec la consommation d’énergie. Le minage est en effet une activité gourmande en énergie et est indispensable au bon fonctionnement des crypto-monnaies. Le minage se fait donc souvent de façon industrielle, par des groupes spécialisés dans cette activité.

Les principales zones de minage se trouvant en Chine, il y a fort à parier que les énergies utilisées soient des énergies fossiles, le pays utilisant principalement le charbon. 

Et les transactions de Bitcoin ?

Les transactions de Bitcoin, à savoir le fait de payer, d’acheter, de donner ou de vendre des Bitcoins,  sont également mises en cause : 

Source : https://www.fournisseur-energie.com/le-bitcoin-une-catastrophe-ecologique/

En effet, les transactions doivent elles aussi être traitées par les mineurs. Le minage consiste également à surveiller en permanence les opérations et les échanges qui surviennent dans la blockchain.

La réponse apportée par certains connaisseurs du Bitcoin est que la situation est plus complexe. En effet, les mineurs ont tout intérêt à opter pour des énergies renouvelables pour diminuer leur frais, liés à la consommation d’électricité.

Des alternatives écologiques au Bitcoin ?

Si le Bitcoin est la crypto-monnaie la plus célèbre, il existe cependant aujourd’hui plus de 1 500 crypto-monnaies. Certaines d’entre elles ont été créées avec un but écologique.

Le SolarCoin

Le SolarCoin a été lancé en 2014. Il s’agit d’une crypto-monnaie dont le but est d’inciter à la production d’électricité photovoltaïque chez les entreprises comme chez les citoyens. Ainsi, un producteur se verra attribuer un SolarCoin en échange de la production d’un MWH d’électricité solaire. 

A la différence du Bitcoin, son cours n’est pas adossé à celui de la Bourse et n’est pas influencé par l’offre ou la demande.

Le Peercoin

Le Peercoin s’inspire du Bitcoin dans son fonctionnement peer-to-peer (pair à pair). Sa différence est de chercher à diminuer l’impact énergétique de la crypto-monnaie en proposant une blockchain différente. Le minage n’est pas centralisé mais est réparti parmi l’ensemble des utilisateurs. 

PlasticBank

PlasticBank est une start-up qui a pour but de transformer le plastique en monnaie. L’entreprise implante des points de collecte dans des pays du Sud (Brésil, Haïti, Indonésie…), les habitants amènent ensuite des déchets plastiques avec lesquels ils peuvent gagner de l’argent, épargner ou les troquer. 

Ainsi, comme de nombreux secteurs économiques, la crypto-monnaie s’est elle aussi mise au vert ! Quel est votre avis sur la question ? Plutôt pour ou contre le Bitcoin ? 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N’attendez plus
Donnez du sens à votre épargne dès aujourd’hui

Découvrir l’assurance vie éthique et responsable pour épargner autrement

Bitcoin et écologie… est-ce possible ?

Temps de lecture : 4 min
0