L'argent qui fait du bien
Contactez-nous01 83 62 38 72
Souscrire

Puis-je désigner comme bénéficiaire de mon contrat d’assurance vie une association ? En d’autres termes, une association peut-elle recevoir le capital de mon assurance vie au moment de mon décès ? Le sujet de cet article m’a été inspiré par une cliente. Celle-ci n’a pas de descendance directe et elle est très impliquée auprès d’une association qui vient en aide aux personnes démunies. La réponse semble à priori positive mais quelques vérifications préalables sont nécessaires.  

Pour rappel la clause bénéficiaire permet au souscripteur d’un contrat d’assurance-vie de désigner la ou les personnes qu’il a choisies pour recevoir les capitaux-décès issus de ce contrat.

Gratifier une association à son décès

Les associations éligibles

Une association peut être désignée bénéficiaire d’un contrat d’assurance-vie mais il faut vous assurer de sa capacité à recevoir une telle libéralité.

Cette capacité est donnée :

  • aux associations ayant pour but exclusif l’assistance, la bienfaisance, ou bien la recherche scientifique ou médicale. 
  • aux associations reconnues d’utilité publique, cultuelles.
  • aux associations d’intérêt général ayant un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel ou concourant à la mise en valeur du patrimoine artistique, à la défense de l’environnement ou à la diffusion de la culture, de la langue et des connaissances scientifiques françaises

Pour s’assurer de la validité de cette désignation, pensez à consulter directement l’association choisie. Les associations sont généralement en mesure de vous dire avec exactitude si elles ont la capacité d’être désignées comme bénéficiaires ou non.

Une clause bénéficiaire précise

L’association que vous souhaitez gratifier à votre décès doit être désignée avec précision dans la clause : dénomination sociale, l’adresse de son siège social, ou tout autre élément permettant une identification complète de l’association concernée.

Si la clause bénéficiaire n’est pas claire, le capital retournera dans la succession et il sera partagé entre les héritiers du défunt, sans aucun avantage fiscal particulier.

Ces règles sont valables que l’association soit désignée comme bénéficiaire directement chez l’assureur, ou bien auprès d’un notaire. 

La fiscalité au moment de la transmission

Au niveau fiscal, la transmission du capital d’une assurance-vie est, comme les legs, exonérée de droits de transmission lorsque l’association est reconnue d’utilité publique et entre dans le champ de l’article 795 du Code Général des Impôts

A défaut d’entrer dans le champ d’application de l’article 795, l’association percevra les capitaux après application de la fiscalité de l’assurance-vie à savoir :

  • Les primes versées avant les 70 ans du souscripteur sont exonérées dans la limite de 152.500 € par bénéficiaire, puis taxation au taux de 20% (et 31,25% au-delà d’un certain seuil)
  • Les primes versées après les 70 ans sont exonérées dans la limite de 30.500 €. Les intérêts liés à ces versements après 70 ans sont toujours exonérés. Puis les sommes transmises sont imposées à hauteur de 60%.
Point d’attention : L’assurance vie est par principe hors succession, et se situe donc hors de l’assiette de calcul de la réserve héréditaire. Toutefois les héritiers réservataires qui s’estiment lésés par l’attribution d’une grande partie du patrimoine du défunt via l’assurance vie à une tierce personne peuvent attaquer la clause bénéficiaire sous le prisme des primes manifestement exagérées.

Donnez du sens à vos placements

Gratifier une association pendant la phase d’épargne

Et si on vous disait que votre contrat d’assurance vie pouvait aider les associations même pendant la phase d’épargne sans que cela impacte le rendement de votre épargne ? C’est le pari de notre contrat Ethic Vie.

Ethic Vie, le contrat généreux envers les associations

A l’ouverture du contrat d’assurance vie Ethic Vie, nous vous demandons de sélectionner une association qui vous tient à cœur parmi une liste déterminée. 

Votre courtier, Patrimea, s’engage alors à reverser 20% du chiffre d’affaires généré par votre contrat Ethic Vie à l’association choisie. Bien évidemment cette générosité n’impacte pas le rendement de votre contrat puisque le don provient des commissions perçues par Patrimea, qui commercialise Ethic Vie. 

Ainsi pendant toute la durée de vie de votre contrat Ethic vie, votre épargne apportera un soutien financier à l’une des associations reconnues d’utilité publique que vous aurez sélectionnée. Plus les versements sur votre contrat seront importants, plus le don versé par Patrimea sera significatif. 

Ethic Vie, le contrat résolument tourné vers des valeurs essentielles

Ethic Vie est le contrat d’assurance vie qui vous permet d’aller encore plus loin dans votre démarche éthique et solidaire. Et pour cause, en souscrivant à ce contrat, vous accédez au plus grand nombre de fonds d’investissement labellisés ISR (Investissement Socialement Responsable) et assimilés. Votre épargne agit ainsi pour le bien-être de l’humain, le respect des égalités et le développement durable.

Votre assurance vie éthique reste compétitive en termes de tarification avec 0% de frais d’entrée et 0% de frais de versement. 

Qu’attendez-vous pour donner du sens à votre épargne ? 

Nos conseillers sont à votre écoute pour répondre à vos questions et vous accompagner dans votre projet de transition vers un monde plus engagé. 

Ethic Vie l'assurance vie 100% éthique

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N’attendez plus
Donnez du sens à votre épargne dès aujourd’hui

Découvrir l’assurance vie éthique et responsable pour épargner autrement

Une association peut-elle être bénéficiaire de mon assurance vie ?

Temps de lecture : 4 min
0